Blogue

Tous les articles
BISHOP MEMORIAL OF THE HOLY TRINITY
';

Des clochers d’église pour tous les goûts dans Brome-Missisquoi
Art et culture

PARTAGER
Par Diane Joly 30 mai 2017

Provenant de différentes confessions, les églises et les temples érigés sur le territoire de la MRC Brome-Missisquoi proposent une activité d’observation stimulante lorsque l’on s’intéresse à un aspect particulier de leur architecture : le clocher.

Le clocher est une composante intégrale de l’église, souvent en forme de tour ou l’évoquant. D’abord clochette, puis campanile, le clocher s’élance en hauteur à compter du IXe siècle. Pour le clergé, il devient un objet de fierté à élever toujours plus haut et plus beau. À cette époque, on voulait illustrer la domination du divin sur le territoire.

Le clocher sert d’abord à appeler les fidèles pour la célébration du culte. Puis, selon la tonalité de la sonnerie, la cloche annonce un événement heureux tel qu’un mariage ou un baptême ou sonne le glas pour les obsèques d’un paroissien. À une époque, les cloches résonnaient pour des prières telles quel l’Angélus. De même, avant l’invention des systèmes d’alarme, les églises lançaient le tocsin, une sonnerie répétée et prolongée, pour alerter la population d’un danger imminent comme un incendie.

Cordon de la cloche de l’église Trinity Church à Cowansville

Au début, les cloches sont tirées manuellement. Avec les années, les sonneurs sont remplacés par des mécanismes indépendants tels que des enregistrements. La sonnerie traditionnelle persiste dans quelques églises de la MRC, dont l’église anglicane Trinity à Cowansville.

En général, les églises de confession évangélique construisent une église de style meeting house sans clocher. Toutefois, avec les années, de nombreuses congrégations ajoutent cet élément architectural à leur temple. Pour les églises catholiques et anglicanes, le clocher va de soi, car ces confessions ont adopté le style néogothique qui porte naturellement en hauteur.

Seventh day Adventist Church

Érigée en 1931 sans clocher, l’église adventiste du Septième jour adhère au principe de modestie des premières congrégations évangéliques sur le territoire malgré sa construction tardive. Le temple conserve ainsi l’allure générale d’une salle publique sans clocher.

Le clocher d’une église est juché sur le toit ou sur une tour de forme carrée, circulaire ou polygonale. La tour se trouve en majorité sur les façades principales et latérales. Un grand nombre de clochers sont au-dessus de la nef ou de la porte d’entrée. Dans les églises en forme de croix, des tours se trouvent au transept.

Le clocher-porche est le genre le plus commun dans la MRC. Généralement en saillie plus ou moins avancé, ce clocher est centré ou décentré sur la façade principale et constitue un lieu de passage obligé pour entrer dans l’église. Des tours latérales tiennent aussi ce rôle.

Église Stanbridge East United 

Le clocher-porche de l’église Stanbridge East United se distingue par sa décoration élaborée et son toit en pavillon orné de consoles. Puisqu’elle est érigée sur la façade latérale, les fidèles entrent juste à côté du chœur.

Le clocher perché sur le toit est le deuxième type en importance dans la MRC. Généralement, il se compose d’une base, d’une chambre de cloches qui est parfois fermée ou d’un campanile qui est un petit clocher ouvert. Ces éléments sont plus ou moins élaborés suivant le style de l’église.

Clocher de l’église Saint-Damien 

L’ornementation du clocher peut être simple ou complexe. D’influence néo-romane, le magnifique clocher de l’église Saint-Damien reprend des éléments de ce style. Ainsi, la base carrée est surmontée d’une chambre des cloches avec des ouvertures cintrées. La structure est également ornée d’éléments sculptés reprenant la forme en arc. Des pinacles sont érigés aux quatre coins et une flèche conique surmonte la structure.

Clocher de l’église Sainte-Rose-de-Lima (Cowansville) 

L’église Sainte-Rose-de-Lima à Cowansville se distingue avec des pilastres verticaux qui évoquent l’idée d’une tour se fondant à une base intégrée au toit et sculptée dans la brique. L’effet est accentué par des ouvertures en hauteurs et une statue décorée par un jeu de brique. L’aménagement des pilastres et des bandeaux suggère la présence d’une tour fusionnée au bâtiment principal.

L’étude et la comparaison d’un détail architecturale est des plus intéressantes, car elles permettent de faire une lecture plus attentive des différentes composantes du clocher : matériaux, style, ornementation et coloris, éléments uniques ou distinctifs.  Plusieurs églises dans la région possèdent un clocher similaire qui se distingue dans le menu détail. À vous de les identifier!

En voiture ou en vélo, n’hésitez pas à partir à leur recherche et découvrir ces bijoux de petites églises qui jalonnent les routes de la région.

PARTAGER

Diane Joly

http://dianejoly.ca

Historienne de l’art et ethnologue, Diane Joly est consultante en gestion et mise en valeur du patrimoine depuis 2005. Sur son site web, elle publie également un carnet qui traite de différents enjeux patrimoniaux sur le terrain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles
connexes


Nous vous recommandons »

Voici quelques propositions pour vous inspirer lors de votre prochaine visite dans la région de Brome-Missisquoi!

Alpagas Sutton

Sutton

Élevage

Une seule visite et vous tomberez assurément sous le charme de nos… [+]

Au coeur de la pomme S.E.N.C.

Frelighsburg

Petits fruits, vergers

Depuis 1982, la famille Levasseur vous ouvre les portes d'un site enchanteur… [+]

Domaine des Nobles Alpagas

Lac-Brome

Élevage

Nous vous proposons une visite guidée des installations d'élevage. L'animation des panneaux… [+]