En raison de la covid-19, certains événements ou attraits présentés sur notre site Internet peuvent être annulés ou fermés. Nous vous recommandons de contacter toute entreprise touristique avant de vous déplacer. x
Blogue | Plein air

Joli combo gravier et bitume autour de Dunham

Sofie Lacoste

J’aime particulièrement le vélo lorsque le paysage, l’ambiance de douce léthargie et la vie rurale font alliance pour concocter ce petit quelque chose qui s’apparente à la perfection. Je ressens précisément cela quand je pédale ce circuit d’une cinquantaine de kilomètres de voies tranquilles, en territoire agricole autant que sur la Route des vins de Brome-Missisquoi, que je vous propose aujourd’hui dans un charmant mélange de chemins asphaltés et de gravier.

Au départ de Dunham, le berceau de la viticulture au Québec, la boucle effleure « La doyenne des vignes » et le « Circuit du patrimoine », des parcours de la carte vélo de Tourisme Brome-Missisquoi déjà prisés des amateurs de cyclotourisme. Mais, l’incursion sur des routes non pavées ajoute un attrait certain, une quiétude inédite au plaisir de rouler au rythme de l’escargot.

Allons-y. Du stationnement public situé derrière l’hôtel de ville, on emprunte la rue Principale sur 400 mètres à peine avant de prendre la clé des champs direction ouest sur Maska, Perry, Bullard. C’est paisible à souhait. Des rangées d’arbres matures, des fermes et clairières, quelques troupeaux de vaches nous accompagnent jusqu’au hameau de Riceburg d’où l’on mouline vers Stanbridge East. Pause photo à Stanbridge East, au Musée Missisquoi aux abords de la rivière aux Brochets. Un endroit pittoresque. De là, franc sud vers la frontière à travers les cultures de maïs. Coin Gage et Ridge, appréciez l’église en pierres de 1842. Des cimetières sont aussi éparpillés ici et là sur le parcours. Deux d’entre eux se font même face sur le chemin Ridge, entourés d’épis et de champs de framboises. Ce dernier me fascine avec ses voûtes d’arbres majestueux, magnifiques, et la vue au loin sur les sommets verdoyants, dont le mont Pinacle.

Puisque rien de presse, halte encore –et dégustation- dans l’environnement exquis du vignoble Domaine du Ridge. Je roule toujours avec un sac Arkel afin de me rapporter des souvenirs de mes randonnées, à savourer plus tard au cours de la semaine en ressassant les doux moments. Le chemin Guthrie, parsemé de granges, fermes et terres agricoles ne manque pas de charme non plus. D’un champ à l’autre, les coloris changent et piquent notre curiosité. Tiens, on aperçoit quelques chevreuils qui se régalent en l’absence du cultivateur… Et voici maintenant Pigeon Hill sur le fameux St-Armand rendu célèbre par Foglia, après quoi on file plus au sud encore sur Des Érables. Depuis quelques kilomètres, le plat fait place aux vallons pour diversifier la balade et nous permettre d’astiquer les mollets un tantinet. Superbe secteur où le regard a beau jeu pour observer les montagnes en toile de fond encore une fois.

Férus de conflits armés, Eccles Hill, connaissez-vous? Sur Des Ormes, prenez à droite sur 200 mètres vers la frontière et vous y trouverez… un lieu historique national du Canada! Peu connu, il s’agit d’un monument érigé en l’honneur des Volontaires canadiens qui, avec les Territoriaux, repoussèrent les rebelles Féniens, le 25 mai 1870. On fait ensuite demi-tour sur Eccles Hill et je suis en pâmoison avec les quelques kilomètres qui nous ramènent vers le chemin St-Armand, comme escortés par d’immenses arbres centenaires. Les jeux d’ombre et de lumière du boisé exercent sur moi un intense pouvoir de séduction.

Et voilà, par des Bouleaux, Blinn, Ross, Beartown, Perry et Maska, on rentre à Dunham pour profiter de la terrasse de la Brasserie Dunham et de la légendaire tarte au sirop d’érable de la Sucrerie de l’érable, disponible à La Rumeur affamée. Quelle façon de terminer en beauté notre escapade!

Au final, vous roulerez environ 60 % sur chemins asphaltés et 40 % sur gravier. Les longs segments plats s’avèrent entrecoupés de vallons, suffisamment pour vous permettre autour de 400 mètres d’ascension sur les 52 km. Si votre tête se révèle comme la mienne, une machine sensible à percevoir la vie, la nature, ces p’tits riens qui rendent heureux, vous risquez fort de ressentir une impression de bonheur. Bonheur à partager bientôt à vos amis en revenant dans Brome-Missisquoi…

Parcours disponible sur Ride with GPS

***Les Féniens étaient les membres d’une société secrète, fondée en 1857 par des Irlandais républicains résidants aux États-Unis afin de lutter pour l’indépendance de l’Irlande. Une partie de ces «révolutionnaires» nourrit le dessein d’envahir le Canada, de séparer le pays de la couronne britannique et de créer ainsi un nouveau front contre la Grande-Bretagne. Pour en savoir davantage : https://histoire-du-quebec.ca/feniens/

4 commentaires

  • Daniel Gelinas , 1 août 2021 à 17:33 Toujours un plaisir de visualiser tes reportages Yvan.
  • paul chicoine , 5 août 2021 à 21:20 Très belle description , invitante à souhait
  • Suzy loiselle , 7 août 2021 à 08:12 Bonjour
  • olivier marchand , 9 août 2021 à 13:03 un coin de paradis que j\'ai connu mais à 93 ans, je vous sais gré de le célébrer

x

Mes favoris

Liste envoyé!

Laissez-vous guider

x
Recherche Favoris Brochures