Compte tenu du contexte actuel, avant tout déplacement, nous vous recommandons fortement de réserver votre hébergement et de vous informer auprès des entreprises afin de connaître leurs modalités d’ouverture. x
Blogue | Plaisirs gourmands

La Knowlton Co. brasse du hop de manière hip

Ça y est : Lac-Brome a maintenant sa microbrasserie, un public house où il fait bon s’accrocher les pieds. Rencontré par hasard sur place, le maire de la municipalité de 5600 habitants, Richard Burcombe, mentionne y avoir déjà fait ses quartiers. « L’ambiance est bonne et les propriétaires nous accueillent à l’entrée avec le sourire! »

Ils ont ouverts en novembre 2019, mais déjà, on souligne la maturité de leurs bières, que Jim et son fils Nicholas Allan et leur maître-brasseur Toby Bouchard ont mis deux ans à peaufiner, en petits brassins de 100 litres pour ensuite standardiser la recette, non sans un brin de nervosité, à l’échelle somme-toute-encore-artisanale de 2000 litres. Pour l’instant, le gros des ventes a lieu sur place, à Knowlton dans leur restaurant-pizzeria-microbrasserie, mais on distribue déjà les bières dans 26 points de vente.

Nicholas et Jim ont eu l’idée d’une microbrasserie en s’arrêtant à une dizaine de micros entre Vancouver et Montréal, après la fin des études de Nicholas sur la Côte-Ouest.

Et ça goûte quoi? La translucide India Pale Ale de la Côte-Ouest est aromatisée avec trois houblons – hop en anglais –, ce qui fait monter l’amertume mesurée en unités d’IBU à 70. Malgré un indice d’amertume de seulement 15, l’opaque ale de blé de style américain exprime de son côté des arômes citronnés. La Porter anglaise, noire, riche et complexe pourrait être confondue avec une tasse d’espresso et un morceau de chocolat noir, parfait pour clore un repas. Quant à la cream ale, elle porte bien son nom : crémeuse, légèrement brouillée, très peu houblonnée, c’est la bière facile à boire parfaite pour la mère ou la conjointe qui n’aime pas la bière – c’est aussi la préférée de monsieur le maire.

Les emballages racontent en trois panneaux de savoureuses histoires sur le thème de l’entreprise, « La vie est rude, la bière est douce ».

Les quatre autres bières dites de spécialité de La Knowlton Co. sont le terrain de jeux de Toby, qui arbore des tatous comme tout bon brasseur hip. Faites vos choix : double IPA avec six sortes de houblons, IPA noire au seigle et bières de saison originales intégrant des ingrédients locaux comme du houblon de Bolton ou du sureau de Lac-Brome. « Dans un pari de transparence, on a inscrit tous les ingrédients sur les cannettes, révèle Nicholas. Les vrais connaisseurs savent maintenant identifier des types de houblons. » Les houblons ne sont-ils pas aux bières ce que les cépages sont aux vins?

C’est une chose de savoir brasser, c’en est une autre de se démarquer. Young, new, fun, fresh, funky, local, voilà les mots-clés qu’utilise en franglais Nicholas pour parler de sa cuisine, de ses bières, de sa vision. Le jeune de 25 ans diplômé en sciences informatiques est revenu de la Côte-Ouest, traversant le pays avec son père et s’arrêtant dans de nombreuses micros qui ont confirmé leur désir de remettre Knowlton sur la carte des destinations branchées, une réputation que le village avait davantage il y a 20 ans, quand les GPS n’existaient pas.

Parlant GPS, il faut lui faire confiance, car le pub construit route 104 se situe en retrait de la route. Alliant béton, métal et bois dans une architecture surprenamment chaleureuse, il offre de larges baies vitrées donnant sur une vaste terrasse et sur la forêt mixte knowltonaise, knowltonoise ou… knowltonienne?

Il fera bon en débattre autour d’une pinte!

Photos : Marie-Jade Côté

0 commentaires

x

Mes favoris

Liste envoyé!

Laissez-vous guider

x
Recherche Favoris Brochures