Blogue

Tous les articles
Des Écharpes Rouges posant avec le canon Fénien capturé le 25 mai 1870 à Eccles Hill. crédit photo : Société d'Histoire Missisquoi
';

Les Écharpes Rouges de Dunham, une garde territoriale affronte les Irlandais
Art et culture

PARTAGER
Par Laurent Busseau 21 juillet 2016

La création des Écharpes Rouges (The Red Sashes en anglais) est une réaction de méfiance contre les autorités britanniques au lendemain de la première invasion irlandaise de l’I.R.A (Irish Republican Army) du 7 au 10 juin 1866 dans le comté Missisquoi. Après avoir vu leurs propres maisons pillées et saccagées par les Irlandais Féniens, Asa Westover et Andrew Ten Eyck furent les principaux instigateurs de la création d’une garde territoriale au village de Dunham. Issus des premières familles loyalistes d’origine hollandaise du Canton de Dunham de 1796, les Westover, Ten Eyck, Pell, Ruiter et Rickart adoptent un insigne distinctif de reconnaissance, une écharpe rouge portée en bandoulière sur l’épaule droite et attachée sous le bras gauche. C’est la naissance des « Écharpes Rouges » à Dunham dans le comté Missisquoi dès le 12 juin 1868.

 

Après une fausse alerte en avril 1870, c’est le 24 mai 1870 que la nouvelle invasion irlandaise se prépare à franchir une seconde fois la frontière sur le chemin de Eccles Hill à Frelighsburg. Au matin du 25 mai 1870, 37 Écharpes Rouges et 21 soldats volontaires de Dunham du 60e bataillon Missisquoi se cachent à Eccles Hill pour attendre les Féniens. Ils sont les premiers Canadiens à être prêts au combat sur la route venant de St Albans (Vermont). Vers 11 h 30, les premières compagnies irlandaises arrivent du Vermont. Les Canadiens sont prêts dans leur position d’embuscade et leurs tirs intenses sèment la confusion et la mort chez les Féniens qui sont victimes d’une « une grêle de balles » à peine la frontière franchie. Le soldat Fénien John Rowe est l’unique mort irlandais tombé côté Canadien.

 

Tenant leur position sur les hauteurs de la colline Eccles, les volontaires du 60e bataillon Missisquoi et les Écharpes Rouges maintiennent la pression sur les Irlandais. Vers deux heures, les défenseurs de Dunham sont soulagés avec l’arrivée du colonel Osborne-Smith et les renforts de Montréal, soit l’unité de cavalerie du Capitaine Muir, les fantassins britanniques du Victoria Rifles. Plus tard, en après-midi, deux compagnies du 52e Bataillon de Shefford arrivent à Eccles Hill, faisant basculer l’équilibre des forces en faveur des Canadiens. Les Irlandais se retirent vers St Albans laissant plusieurs morts et blessés dans cette bataille d’Eccles Hill du 25 mai 1870.

 

Le 30 mai 1870, le fils cadet de la Reine Victoria, le prince Arthur se déplace sur le champ de bataille, accompagné de plusieurs officiers et aides de camp. Sir James Lindsay, Major-Général des armées de Sa Majesté au Canada s’adresse aux volontaires canadiens et aux Écharpes Rouges les honneurs lors d’une cérémonie champêtre à Eccles Hill. En présence de l’état-major britannique et de sa royale majesté, le prince Arthur, Asa Westover et les volontaires du 60e Missisquoi reçoivent les honneurs de l’Empire britannique du Major-Général Lindsay « Comme le lieutenant-général commandant de la Force de Sa Majesté au Canada, je vous remercie.(…) Je représente également la Reine et le Gouverneur-Général qui représente la Reine et c’est en leur nom que je vous remercie également. Je dois aussi dire ma très grande satisfaction d’être accompagné de Son Altesse Royale le prince Arthur, qui est également en service au Canada avec son régiment, The Queen Rifle Brigade, et qui est maintenant avec l’état-major du colonel Lord Alexander Russell. Je dis Merci au nom de la Reine, du Gouverneur général et du prince Arthur et, avec vous, à l’ensemble de la Milice du Canada. »

 

À noter

Pour plus de détails sur les Red Sashes, consultez le livre « Les Féniens arrivent… Histoire illustrée d’une invasion irlandaise à l’origine de la Confédération (1866-1870) » publié en 2016 aux Éditions Histoire Québec ou rendez-vous au Musée Missisquoi pour visiter l’exposition dédié aux invasions de l’I.R.A.

PARTAGER

Laurent Busseau

Historien consultant sous le label Historien sans Frontière, Laurent Busseau est diplômé d'un M.A en Histoire et d'un certificat en journalisme (Université de Montréal). Conférencier auprès des Belles Soirées de l'Université de Montréal et l'UTA de l'Université de Sherbrooke, il a publié « Les Féniens arrivent.. histoire illustrée des invasions irlandaises 1866-1870 » et « Alcool, crime et prostitution sur la frontière à Frelighsburg » en 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles
connexes


Nous vous recommandons »

Voici quelques propositions pour vous inspirer lors de votre prochaine visite dans la région de Brome-Missisquoi!

Vignoble de la Bauge

Brigham

Vignobles

Le Vignoble de la Bauge offre une activité aux amateurs de vins...… [+]

WOW Freli Alpagas

Frelighsburg

Élevage

Nichée sur le versant sud du Mont Pinacle dans la région des… [+]

Mont Sutton

Sutton

Activités familiales

Renommé pour ses sous-bois toute catégorie et son concept unique de descentes… [+]