Compte tenu du contexte actuel, avant tout déplacement, nous vous recommandons fortement de réserver votre hébergement et de vous informer auprès des entreprises afin de connaître leurs modalités d’ouverture. x
Blogue | La Route des vins

Vins et cidres, les coups de cœur de Nadia Fournier à boire cet été!

Maintenant que le soleil étire ses rayons jusque sur les terrasses et que la chaleur nous donne envie de s’y prélasser un verre à la main, l’occasion était parfaite pour s’enquérir des coups de cœur de la spécialiste du vin, Nadia Fournier.

Elle connaît Brome-Missisquoi depuis plusieurs années, mais y habite à temps plein depuis 2013. Chroniqueuse vin, critique et conseillère, Nadia signe également le fameux Guide du vin Phaneuf depuis 2011. Protégée du nom moins fameux Michel Phaneuf, figure emblématique, non seulement dans le milieu viticole, mais auprès de la population en général puisque c’est un peu (beaucoup) grâce à lui qu’on peut tous se prétendre un peu connaisseur!

« Depuis quelques années, Brome-Missisquoi s’est beaucoup développé, dit Nadia. Pas seulement sur le plan viticole, mais de façon plus générale. On retrouve davantage de bons restos, de belles boutiques, des activités intéressantes, etc. Il s’est créé ici une sorte d’écosystème vraiment très riche. » D’ailleurs, la spécialiste contribue de bien des manières à cet écosystème, notamment en signant la carte des vins du Lumami, le restaurant du BALNEA spa, à Bromont. « J’essaie d’y intégrer des produits de la région, dit-elle. De trouver ceux qui s’accorderaient bien au menu. »

Des produits qu’elle aime d’amour

C’est avec une passion sincère que Nadia parle des vins, et des cidres, d’ici. À ses yeux, tous méritent qu’on s’y intéresse. Tous ceux qu’elle connait à tout le moins! Car bien entendu, elle n’a pas – encore – gouté à toutes les propositions de Brome-Missisquoi. Néanmoins, elle note une évolution certaine dans la région. « De façon générale, le savoir-faire des vignerons et des pomiculteurs est encore plus affirmé, et les produits possèdent souvent plus de précision et de constance. » Selon elle, le vignoble Léon Courville, vigneron a énormément progressé depuis quelques années. « Leurs cuvées Charlotte et Julien sont vraiment top! », lance-t-elle. Il y a aussi le Vignoble de l’Orpailleur qui, de l’avis de Nadia, fait preuve de constance en proposant d’année en année des produits de grande qualité. « Leur Vidal sec est de plus en plus précis, et leur vin effervescent ainsi que leur rosée et leur blanc… Bons, tout simplement. »

À Farnham, le Vignoble Les Pervenches a aussi retenu l’attention de la spécialiste. « Depuis une couple d’années, leurs produits ont atteint une qualité remarquable. Leurs vins sont bio et sont tous très bons, insiste-t-elle. De plus, les propriétaires sont super gentils et ils font un véritable travail d’orfèvre. » Le St-Pépin, du Château de cartes, vignoble et cidrerie, à Dunham, retient aussi l’attention de Nadia Fournier, de même que le Clos Saragnat, à Frelighsburg. « Leurs cidres sont impeccables, notamment leur cidre de glace et leur cidre amer, dit la spécialiste. Ils utilisent des variétés de pommes patrimoniales et cela ajoute beaucoup aux produits. De plus, leur production est entièrement bio. » Petit rappel: le fondateur de Clos Saragnat, Christian Barthomeuf, a d’ailleurs été le premier à produire, au début des années 90, du cidre glace au Québec.

Si, dans la région, les vins sont plus jeunes que les cidres, « il n’en est que plus admirable de constater le niveau de qualité qu’ont atteint ces derniers, croit Nadia Fournier. Et, sincèrement, je pense que le meilleur est à venir. »

Bon été !

 

0 commentaires

x

Mes favoris

Liste envoyé!

Laissez-vous guider

x
Recherche Favoris Brochures