Blogue

Tous les articles
Photo : Gracieuseté de la Société d'histoire de Richford
';

The Palace of Sin (1912-1930) : Un bordel entre le Québec et le Vermont
Art et culture

PARTAGER
Par Laurent Busseau 22 juin 2016

Saviez-vous que les villes frontalières des comtés de Brome et de Missisquoi ont connu intensément la contrebande d’alcool durant la prohibition américaine de 1919. Frelighsburg et Abercorn ont été des centres de ravitaillement importants pour les contrebandiers de la région. Plusieurs tenanciers d’hôtels ont profité du trafic des boissons alcoolisées. Parallèlement, la prostitution a attiré une clientèle masculine de Montréal et Boston par train, à l’exemple du fameux bordel Palace of Sin (Palais du Péché) de l’aventurière et femme d’affaires Lilian Miner alias Queen Lill.

 

En 1910, Lilian Miner est déjà connue comme proxénète à Boston, mais elle doit quitter la ville précipitamment, car la police de Boston veut éradiquer toute forme de prostitution dans la cité. Elle retourne se cacher dans la ferme familiale à Stevens Hill, au Vermont. Femme d’affaires avisée, elle prospecte une opportunité de refaire fortune et aussitôt elle rachète les fondations d’un ancien hôtel incendié d’East Richford, construit à cheval sur la frontière internationale. Une loi fédérale américaine interdisant toute construction sur la frontière, un procureur du comté de Franklin poursuit Lilian pour empêcher son projet. Elle engage alors un avocat de Boston, pour faire valoir que la nouvelle propriétaire effectue des réparations sur le site racheté et non une nouvelle construction de l’hôtel juste construit sur le chemin ferroviaire Canadian Pacific Railway, reliant Boston et Portland à Montréal.

 

Avec l’arrivée de la prohibition américaine en 1919, l’hôtel de trois étages devient un arrêt incontournable pour un grand nombre d’hommes d’affaires et des fonctionnaires des villes alentour.  Divisé en deux parties, l’hôtel permettait d’échapper aux descentes de police américaines. Les deuxième et troisième étages servent au soulagement moral et physique de la clientèle masculine, principalement composée des travailleurs du chemin de fer et des scieries locales avant 1920.

 

Dès 1921, les chefs de train du CPR faisaient eux-mêmes un arrêt devant les portes du Palace of Sin pour débarqué la clientèle du Montréal-Boston avec des billets vendus pour l’occasion par la Canadian Pacific Railway, les fameux «The $10 Drunk Ticket». Malgré son réseau d’influence et d’avocats, Lilian ne pouvait échapper à un raid venu du Canada avec l’aide de la police locale du Vermont. À la demande du douanier canadien et officier des postes Francis Fyles d’Abercorn rattaché à la municipalité de Sutton avant 1929, une intervention policière conjointe surprend les occupants du Palace of Sin à 3 h du matin le 12 juin 1925.

 

Malgré cette arrestation, Queen Lill continue sa vocation de tenancière de bordel et de revendeuse d’alcool, mais la concurrence des hôtels d’Abercorn, la crise de 1929 et la grande dépression imposent à Lilian de changer sa vie. Mariée avec Levi Fleury avant 1924, un homme de son village natal Stevens Hill, Lilian abandonne «le plus vieux métier du monde » pour devenir une propriétaire terrienne de trois exploitations agricoles, qu’elle a achetées depuis l’ouverture de son palais. Lilian Miner aimait toujours conduire une superbe automobile Knight-Willis jusqu’à sa mort en 1941. Elle est enterrée au petit cimetière de East Richford.Interrogé par un journaliste local avant sa mort, elle aimait déclarer «Now i’am The Queen Hill».

 

La fin de la prohibition en 1933 marque également la fin d’une histoire sur les lignes américaines proche de Frelighsburg, ayant pour conséquence la chute d’un marché lucratif sur une frontière qui redevient sans histoire, ou presque. À lire sur le sujet, «Alcool, crime et prostitution sur la frontière proche de Frelighsburg 1890-1930», Société d’histoire et du patrimoine de Frelighsburg, 2016.

 

Le 9 juillet prochain, un spectacle équestre racontant la vie de Queen Lill sera présenté dans le cadre du Rendez-vous country de Bedford.

PARTAGER

Laurent Busseau

Historien consultant sous le label Historien sans Frontière, Laurent Busseau est diplômé d'un M.A en Histoire et d'un certificat en journalisme (Université de Montréal). Conférencier auprès des Belles Soirées de l'Université de Montréal et l'UTA de l'Université de Sherbrooke, il a publié « Les Féniens arrivent.. histoire illustrée des invasions irlandaises 1866-1870 » et « Alcool, crime et prostitution sur la frontière à Frelighsburg » en 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles
connexes


Nous vous recommandons »

Voici quelques propositions pour vous inspirer lors de votre prochaine visite dans la région de Brome-Missisquoi!

Léon Courville, vigneron

Lac-Brome

Vignobles

Le vignoble de Léon Courville est situé sur un site exceptionnel. Il… [+]

Hôtel Suites Lac-Brome

Lac-Brome

Hôtels

Situé sur le Chemin des Cantons, entre les rives du lac Brome… [+]